50 ans du DEES : retour vers le futur

50 ans du DEES : retour vers le futur

En intitulant « retour vers le futur » leur journée consacrée aux 50 ans du DEES les responsables de l’Arifts , Pays de Loire,ne s’amusent pas seulement d’un clin d’œil cinématographique mais donnent à penser comment l’évolution des métiers, et notamment celui d’éduc spé, s’inscrit dans la spirale du temps. Tout bouge et rien ne bouge ! Ce « rien », qui paraît ne pas bouger, est en réalité le tout de l’éducation spéciale, à savoir ce qui lui donne et lui conserve du sens. Dès lors que l’avenir de l’espèce humaine passe par la protection du plus faible et que l’idée de Nation est indissociable de celle d’une égalité des droits accordés à tout citoyen, quel qu’il soit, alors l’éducateur spécialisé est ce professionnel campé sur cette ligne de front qu’est l’accueil inconditionnel de chaque être et l’accompagnement de celui-ci dans sa trajectoire de vie. En revanche, ce « tout » qui bouge, et qui dans le fond n’est qu’un presque rien, est la manière d’exercer le métier. Celle-ci intègre forcément l’évolution des mœurs, les changements de représentation sociétale, les transformations intervenant sur les ressources matérielles et humaines disponibles. Et à cet égard, les éducs spés ne peuvent pas se tenir à l’écart de l’énorme chamboulement technologique, et donc politique, qui secoue la civilisation contemporaine. Aussi, l’avenir de ce métier se noue-t-il au croisement du même et du différent… du demain et de l’hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *